This page has moved to a new address.

Ode au temps qui passe, celui après lequel on cours alors qu'il fuit entre nos doigts